De l’invisible à

Joignez-vous à nous pour demander aux propriétaires, aux gestionnaires et aux entreprises de nettoyage d’agir.

Les préposés à l’entretien, qui sont encore payés tout près du salaire minimum, ne devraient pas être laissés pour compte!

 

Les préposés à l’entretien et la crise de la COVID-19

Ils sont passés de l’invisible à l’essentiel. Les préposés à l’entretien font partie des travailleurs qui protègent la santé et la sécurité publiques pendant cette crise de la COVID-19. Soudain, de nombreux travailleurs des services, souvent peu appréciés et sous-payés, ont été mis sous les feux de la rampe. Pendant cette crise, il est devenu plus clair que jamais que les préposés à l’entretien mal payés font un travail essentiel et qu’ils ont besoin d’une augmentation de salaire permanente. Certains secteurs ont pris les devants et reconnaissent la valeur de leurs travailleurs. Par exemple, le salaire de certains employés d’épicerie a été augmenté et une prime de risque est en pourparlers pour les travailleurs de la santé. Les préposés à l’entretien sont encore payés tout près du salaire minimum et ne devraient pas être laissés pour compte!

Contexte

Les préposés à l’entretien ont toujours dû mener une bataille difficile pour être reconnus pour le travail important qu’ils accomplissent pour la santé et la sécurité du public. Leurs salaires ont été maintenus à un bas niveau en raison de la détérioration des conditions de travail. Afin de maximiser leurs profits, les propriétaires, y compris les gouvernements et les caisses de retraite, ainsi que les gestionnaires immobiliers ont créé un modèle d’appel d’offres qui exerce une pression à la baisse sur les salaires et qui pousse les préposés à l’entretien à travailler de plus en plus, souvent avec moins de personnel et moins de temps.

Les préposés à l’entretien continuent de nettoyer les lieux de travail essentiels comme les établissements de santé, les systèmes de transport public, les magasins indispensables, les palais de justice, les morgues, les services de messagerie, les postes de police et les immeubles de bureaux jugés essentiels, pour ne citer que ceux-là. Un nettoyage en profondeur sera également nécessaire lorsque le moment sera venu pour la majorité d’entre nous de retourner sur nos lieux de travail, y compris les écoles, les collèges et les universités que fréquentent nos enfants.

Alors que certaines entreprises de nettoyage s’efforcent de faire les bonnes choses pour leurs employés, les propriétaires d’immeubles qui possèdent des propriétés luxueuses doivent reconnaître la contribution inestimable de ces personnes et l’urgence d’intervenir.

SIGNEZ LA PÉTITION

JOIGNEZ-VOUS À NOUS POUR DEMANDER AUX PROPRIÉTAIRES, AUX GESTIONNAIRES ET AUX ENTREPRISES DE NETTOYAGE D’AGIR.

Nous appelons les propriétaires, les gestionnaires et les entreprises de nettoyage à travailler ensemble afin:

d’accorder une augmentation immédiate de 2 $ l’heure;
de maintenir l’emploi des préposés à l’entretien pendant la crise;
de prendre des mesures pour s’assurer que tous les préposés à l’entretien travaillent en toute sécurité avec la formation et l’équipement de protection individuel (ÉPI) requis.